Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 18:52

TILT

 

 

Année après année

On se bloque, on se bloque

Année après année

On finit par tilter

On débloque

 

Plein de rêves de conquêtes nous appellent

Lorsqu’en âge de vaincre

Bravant mille périls et cent guerres puériles

Le monde nous appartient pensent les jeunes imbéciles

Un jour, on se retourne, il n’y a plus personne derrière

Alors on capitule

Rentrant souvent chez soi

Fondant une famille ou restant seul parfois

Puis, c’est la lente agonie, les jours qui se ressemblent

On finit par mimer son propre personnage

Les silences remplacent les rires et les paroles futiles

On a ce beau rictus d’hypocrite ou une gueule d’alcoolique

Refuge dans l’artifice, on s’invente des principes

Il faut tenir jusqu’à demain comme s’il y avait des comptes à rendre

À son père, à sa mère partis l'été dernier dans l’autre monde

 

Année après année

On se bloque, on se bloque

Année après année

On finit par tilter

On débloque

Partager cet article
Repost0

commentaires

Xaverius 04/12/2010 11:54


J'apprécie particulièrement la justesse de ces deux vers !

"Il faut tenir jusqu’à demain comme s’il y avait des comptes à rendre

À son père, à sa mère partis l'été dernier dans l’autre monde"

Sans doute une expérience commune !
Amical salut


erts.over-blog.com 05/12/2010 18:18



C'est en fait juste une projection morbide concernant ma mère que j’avais faite il y a quelques années. Je n'imagine pas facilement ma vie après sa mort, même si je ne la vois
presque jamais du fait de ma situation d’exilé. Votre mère resurgit souvent dans votre blog, et c’est, il est vrai, la première chose qui m’avait frappé chez vous, tant je trouve admirable votre
capacité à pouvoir avancer et de façon si extraordinairement poétique, malgré la perte de l’être cher.



Présentation

  • : Le blog de erts.over-blog.com
  • : His poetic style is a combination of lyrical writing with social, experimental and humorous themes. He believes that poetry has to renew with its popular functions to regain vitality in the world of French literature, as well as he likes committing most of his work to the constraints of certain traditional rules of form (to also have the pleasure of transgressing them).
  • Contact

Recherche

Liens