Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 17:22

 

Pomme de terre

 

 

Racine tubéreuse, enveloppe charnue,

Protubérance énorme à forme biscornue,

Pour celui qui voudrait s’en mettre plein le bac,

La pomme de terre a plus d’un tour dans son sac.

 

Amie de nos beefsteaks, des moules marinière,

La frite de Belgique est dans le monde entier

Consommée sans vergogne et sans grande manière

Avec trop de ketchup, pardon à Parmentier ;

 

L’amateur préfère en soufflé ou matelote

La noble tubercule, ainsi qu’en jus de flotte,

Préparée sobrement, façon robe des champs.

 

Audacieux, creusez-la, mettez-y de la farce !

Arrosez, beurrez-la, gratinez cette garce

Au corps si malléable, à la peau s’épluchant !

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 17:10
 
 
 

Citrouilles

 

 

Flamboyantes citrouilles

Aux sardoniques bouilles,

Gros yeux triangulaires

Aux airs patibulaires,

 

Malignes héritières

Des hideuses sorcières :

Je vous prends, je vous coupe,

Pour vous manger en soupe

 

Et je vous écrabouille

En une ratatouille,

Vous réduis en bouillie,

Somptueux margouillis !

 

Pour la nuit d’Halloween,

Le trente et un octobre,

L’on vous couvre d’opprobre

Puis l’on vous extermine ;

 

Allez savoir pourquoi,

Il faut garder la foi.

 

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 19:43

 Pause-café

 

 

Celui qui fléchit devant toi

Celui qui chez toi ne fleurit

Le schefflera d’Océanie

Que tu effleureras d’un doigt

 

Brassaia actinophylla

T'ombrageant tel un parapluie

Dans ton bureau, coule la vie

Native of Queensland, Australia

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 19:07

 

 

LA FORÊT VIERGE

 

 

Dans la forêt lointaine ornée d’arbres géants,

L’amant croque-mitaine y mange les curieux ;

Loin des chaos urbains, bordée d’un océan,

Sa vierge aux mille hymens se défend de leurs dieux.

 

Un conte la rassure, ainsi s’envole au vent

Une horrible légende envoyée aux vivants,

L’histoire d’une bête assoiffée de leurs sangs

Qui vit dans les marais de crimes indécents.

 

Respecte la nature et tremble mon enfant !

Souviens-toi de la fable, écris-la si tu veux ;

Laisse-moi t’adresser enfin ce dernier vœu :

Que la peur se transmette à tous tes descendants.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de erts.over-blog.com
  • : His poetic style is a combination of lyrical writing with social, experimental and humorous themes. He believes that poetry has to renew with its popular functions to regain vitality in the world of French literature, as well as he likes committing most of his work to the constraints of certain traditional rules of form (to also have the pleasure of transgressing them).
  • Contact

Recherche

Liens