Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Top articles

  • Sauvés (par Bucky Sinister / trad. Erts)

    18 avril 2010 ( #Virus d'un mirage occidental )

    Sauvés Ce dont je me souviens le plus lorsqu’enfant je traversais le Sud avec mon père, c’était la difficulté que j’avais à dormir dans ces hôtels minables durant ces insupportables nuits d’été. Les climatiseurs ne marchaient jamais, ne laissant couler...

  • Wilmington, NC, septembre 2003

    18 avril 2010 ( #Virus d'un mirage occidental )

    Wilmington, NC, septembre 2003 Debout, réveillons-nous la nation s’impatiente Aventurons nos chars dans le pétrolifère Gloire aux sourires faux qui nous prient de la faire C’est une boucherie qu’on annonce plaisante ! Dans les salles de gym, le supplice...

  • Pennsylvanie, hiver 2003

    09 août 2010 ( #Virus d'un mirage occidental )

    REPAS DE FAMILLE (Pennsylvanie) Les hommes sont maladivement alourdis D’un poids qu’est leur vie je crois L’ennui, la paresse, le sport à la télé qui étourdit, L’alibi des matches de football pour ne pas lever le petit doigt L’un fume trop, l'autre ne...

  • Bartlett, TN

    09 août 2010 ( #Virus d'un mirage occidental )

    HANNAH F. Sourire opaque de l’autiste Derviche tourneur nihiliste Esprit construit en trompe-l’œil Génie sans tête, arbre sans feuilles Parties du programme effacées Sans lien auquel se raccrocher Chercher toujours de nuit la clé Derrière un miroir déformé...

  • Free-jazz

    09 août 2010 ( #Virus d'un mirage occidental )

    HOW MANY MILES Free-jazz pour sextette en pleine fusion Envoûte les corps, ô douce effusion, D’un solo velours en son stéréo De longs trémolos couleur piano Des croches d’or pour l’oreille écorchée Décrochons la lune Pour un sax détraqué Un coup de trompette...

  • Memphis, TN, Midtown

    09 août 2010 ( #Virus d'un mirage occidental )

    MEMPHIS (mars 2002) Parfois on ne respire plus Les freaks sont partout dans la rue Ton sang s’écoule lentement Du sablier de verre blanc Veiller à ne pas le casser — Mais qui n’en a pas plus qu’assez Du plein de ces mortes années Qu’il nous faudrait abandonner...

  • Iowa City (circa 2000)

    12 août 2010 ( #Virus d'un mirage occidental )

    SI UN MATIN (circa 2000) Si un matin de trop à Iowa City Je me réveille seul, repensant à ma vie Entre neiges et pluies teintées d’un peu d’ennui J’prendrai un car Greyhound, puis un avion de nuit Autos, néons, motels sur l’Interstate Eighty L’aéroport...

  • LE VISAGE DISGRACIEUX DE LA TESTOSTÉRONE

    12 août 2010 ( #Virus d'un mirage occidental )

    LE VISAGE DISGRACIEUX DE LA TESTOSTÉRONE (au bon souvenir de Thomas Johnson) L’avenir a détruit les poètes guindés Le monde est un enclos pour tristes cervidés Accouchant d’encornés comme on livre des bombes Insultés des sultans, piétinant les colombes...

  • Manhattan 2002

    05 octobre 2010 ( #Virus d'un mirage occidental )

    Le mur invisible : l’emprise du vide Si vous arrivez du nord de Downtown sur Manhattan, il y a un mur invisible de silence qui commence juste un peu avant Chambers Street à quelques blocs au dessus de ce qui s’appelait et s’appelle encore, malgré tout,...

  • Le bruit des oiseaux

    12 octobre 2010 ( #Petit bestiaire du soir )

    Le bruit des oiseaux De vos câbles siffleurs, du tambour des machines J’essaime aux quatre vents la furie des usines L’asbeste amphibolique a creusé ma tumeur Et l’anthracite a tué mon pigeon voyageur Les corbeaux et vautours rôdent autour des mines,...

  • 1 an

    12 octobre 2010 ( #Le jour de gloire )

    1 an À un an le sait-on que toujours tout revient ? Le printemps suit l’hiver, l’été fuit vers l’automne Rediffusions télé, accident aérien Conflits en Palestine, un nouveau Pokémon À un an, le sait-on que l’on rend chaque bien À la terre et au ciel ‑...

  • Baignoire

    12 octobre 2010 ( #Boîte à bidules )

    Baignoire Ma baignoire toute blanche, et je ne sais pourquoi A l’acier inoxydable, hélas sans petits pois Ma baignoire trop glissante à l’étrange encaustique Sur sa surface en pente à l’étonnante acoustique Bancale autant qu’atonale, au rythme de mon...

  • Bucéphale

    12 octobre 2010 ( #Petit bestiaire du soir )

    Bucéphale Quand du ramdam des fers ensorceleurs S’envole la fumée des ongulés, La bouche écumante des grands trotteurs Enivre les soudards yeux affolés Par les coups d’éperon des fiers dompteurs Qui, aux sons des cravaches décuplés, S’oublieront dans...

  • Chaîne de montage 1

    12 octobre 2010 ( #La vie privée des poètes morts )

    Chaîne de montage 1 En des pressions agnosiques D’où s’extraient les oraisons Mon rêve d’espace blanc Se berce aux parois des glottes Les symptômes positifs Nous font aller deux par trois Crier agacer les bêtes Au grand dam des vieux savants La mienne...

  • La reine araignée

    12 octobre 2010 ( #Petit bestiaire du soir )

    La reine araignée Que la reine araignée Se sent bien fatiguée De tisser pour tuer Les bestioles ailées Qui font mille courbettes Et tant de simagrées Priant d’être épargnées. « Que laides sont ces bêtes, Autant donc les saigner », Dit-elle, d’un ton grave,...

  • Ozoneurs (rendus à nos dépouilles)

    12 octobre 2010 ( #La vie privée des poètes morts )

    Ozoneurs (rendus à nos dépouilles) L’ozoneur éraillant nos fibres erratiques Ranime les esprits des amours amniotiques Vivre l’exil ne vaut-il pas mieux que s’offrir A cette alcôve où le cœur ne peut plus s’ouvrir Battant dans les vaisseaux un fredon...

  • Poisson-chien

    12 octobre 2010 ( #Petit bestiaire du soir )

    Poisson-chien « qu’elle fredonne l’air miraculeux des quatre points cardinaux qui nous protègent contre l’égarement du chien pour- suivant éternellement sa queue » (Extrait de : André Breton, essais et témoignages. A la Baconnière.) Lorsqu’un affreux...

  • Cabridan

    12 octobre 2010 ( #Petit bestiaire du soir )

    Cabridan Dis-moi, le cabridan, c’est un géant, Est-il vrai qu’il a d’effroyables dents ? Est-ce qu’il crie « pish ! pish ! » ou bien « cot ! cot ! » Quand il déguste son pot de compote ?* Mais non, il ne chante qu’en occitan Et c’est un frelon qui n’a...

  • Logorrhée

    12 octobre 2010 ( #La vie privée des poètes morts )

    Logorrhée Niaiserie de poète Suintant la beuverie Véreux de mièvrerie Qui fait mal à la tête Ô vieillard ennemi Rot verbeux de bourbasse Ta tronche de demi Siècle d’hier m’agace Aspirateur d’étoiles Pauvre auguste conteur Raillé des chiens sans poils...

  • Gribouille à Cancale

    12 octobre 2010 ( #Le jour de gloire )

    Gribouille à Cancale Mais qui a planté les drapeaux Dans le bas-ventre des oiseaux ? Quels bateaux ne chavirent pas ? Nous sentons l’horreur sous nos pas L’odeur d’une assiette de crustacés Où les grenouilles aiment se cuisser Hors des trous d’air d’irascibles...

  • Adieux

    12 octobre 2010 ( #Le jour de gloire )

    Adieux Bien qu’on l’abreuve d’une boisson Agréable à boire au biberon Le bébé braille sur le bidet Pour qu’on lui brandisse un bilboquet Les plaideurs n’ont pas pu prendre part Au procès prohibant les piaillards La parole a perdu ses parloirs La peur...

  • DUDARKIV, 2003

    12 octobre 2010 ( #Le jour de gloire )

    DUDARKIV, 2003 Ma babouchka d’Ukraine Ton royaume de blé Où tu étais la Reine Près du Dniepr un été La ferme de ton père C’est ce que l’on m’a dit N’y avait plus ta mère Tuée par des bandits La ferme de ton père Insoumise à Staline N’y avait plus ton...

  • Wish indefinite number (for Michelle)

    12 octobre 2010 ( #Le jour de gloire )

    WISH INDEFINITE NUMBER (for Michelle) Je voudrais apaiser les souffrances du monde Avec des petits bonheurs de rien Je voudrais nettoyer les murs gris et immondes À la poudre de perlimpimpin Ça serait bien de sécher les larmes des gosses D’un coup de...

  • Face et envers

    12 octobre 2010 ( #Le jour de gloire )

    FACE ET ENVERS Face au pouvoir de vos images À vos blablas qui me fracturent Je mets des mots sur quelques pages Des petits mots qui me rassurent Face au clic-clac du métronome Et aux bêtises couronnées Soufflées sur un air d’harmonium J’écris des odes...

  • Aux Tontons Flingueurs

    12 octobre 2010 ( #Le jour de gloire )

    Aux Tontons flingueurs Le canal Saint-Martin dans les remous urbains Estompe ce bruit sourd qui nous ronge au matin Dans la furie des concerts Puissent les chants des trouvères Donner aux mille vertèbres Le vertige des ténèbres Que dansent nos vies sur...

1 2 3 4 > >>

Présentation

  • : Le blog de erts.over-blog.com
  • : His poetic style is a combination of lyrical writing with social, experimental and humorous themes. He believes that poetry has to renew with its popular functions to regain vitality in the world of French literature, as well as he likes committing most of his work to the constraints of certain traditional rules of form (to also have the pleasure of transgressing them).
  • Contact

Recherche

Liens